Devenir rédacteur web : Le guide complet pour les rédacteurs Internet, rédactrices web et futurs rédacteurs

Vous souhaitez devenir rédacteur web ? Vous vous demandez quelle est la meilleure "formation rédacteur web"? Vous souhaitez connaitre les meilleurs outils utilisés par les rédacteurs web qui réussissent ? Apprendre à améliorer vos articles de blog ? Découvrez le guide ultime pour devenir rédacteur sur Internet !

Comment devenir rédacteur web ?

Le métier de rédacteur web est en plein boom et beaucoup de personnes cherchent à se former et se demandent comment devenir rédacteur web, pour travailler en freelance, depuis différentes plateformes, en écrivant des articles, descriptions de produits, en faisant du copywriting (concepteur rédacteur), ou plus généralement, de la production de contenus pour divers clients.

Les études pour devenir rédacteur web

Il est tout à fait possible de faire des études pour devenir rédacteur sur internet, mais cela n’est en aucun cas une obligation !

En effet, si vous vous demandez "comment devenir redacteur web", la plupart des web rédacteurs se sont formés sur Internet, ou sur le terrain. Bien entendu, comme dans tout métier, plus le pigiste aura une bonne formation, plus il sera simple pour lui d’obtenir des contrats, à des prix très intéressants.

Si vous souhaitez passer par la case « école », voici les diverses formations qui peuvent vous être utiles :

Obtenir 5H30 de vidéo pour devenir rédacteur web

Avant toute chose, il vous faudra un BAC, puisque la plupart des formations pour devenir rédacteur web sont en université.

BAC + 3 : Vous pouvez viser toute licence en communication digitale, référencement web, journalisme, rédaction de contenu, média, médias numériques et tout ce qui touchera au français.

MASTER : Tout master jounralistique, de communication, de média…

Devenir rédacteur web - écrire sur le net

Faut-il des diplômes pour devenir rédacteur web ?

Comme nous l’avons vu un peu plus haut, les diplômes ne sont pas nécessaires. A vrai dire, la rédaction sur Internet est vraiment différente de la rédaction dans un journal.

Pour devenir rédacteur web vous devez avoir plusieurs notions qui recoupent l’écriture, la recherche, le marketing (Netlinking) et beaucoup d’autres.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à l’heure actuelle, vous ne pouvez pas simplement écrire des articles et les envoyer brut, il faut aller plus loin pour vous démarquer de vos concurrents. Apprenez à rechercher et à analyser les mots clés, à créer un cocon sémantique, à utiliser WordPress etc…

Pour mieux comprendre, il suffit de se mettre dans la peau du client. Voyons comment vous pourriez réagir face à deux offres de rédacteurs web :

  1. Le premier vous propose d’écrire votre article.
  2. Le second vous propose de :
  • Faire la recherche des mots clés
  • Analyser le mot clé le plus pertinent
  • Rédiger votre article
  • L’optimiser SEO
  • Le mettre en forme sur WordPress
  • Vous propose la création d’un cocon pour tout votre site

Je pense que vous avez compris que vous allez beaucoup plus facilement donner le contrat au second, plutôt qu’au premier rédacteur.

Il est donc important de comprendre que, même si les diplômes ne sont pas obligatoires, lorsque l’on souhaite devenir rédacteur web, il est important de se former.

Formation en ligne pour devenir rédacteur web

Beaucoup de sites proposent des formations en ligne pour devenir rédacteur web. RedacteurWeb.fr ne vous donne pas simplement accès à une formation pour rédiger en ligne, mais vous forme de A à Z.

En effet, tous les modules ont été pensés pour qu’à la fin de la formation, le futur rédacteur puisse proposer beaucoup plus qu’un simple article. Pour en savoir plus, je vous invite à cliquer sur l'onglet "formations".

Le rédacteur SEO : l’optimisation de ses articles

Comment rédiger du contenu web : content marketing & blogging

devenir rédacteur web - seo

Le rédacteur seo est généralement un rédacteur web qui est capable d’optimiser ses articles, pour pouvoir améliorer la position de ceux-ci, sur les différents moteurs de recherche.

Pour cela, le rédacteur SEO va, dans un premier temps, écrire son article. Une fois celui-ci rédigé, il va commencer à l’optimiser, afin d’apporter une énorme valeur ajoutée à son texte. Ce type de rédacteur est de plus en plus demandé, puisque les blogs ou sites qui recrutent des rédacteurs web, souhaitent déléguer un maximum.

Rédacteur web : comment optimiser ses articles ?

Voici les bases de la SEO en rédaction web :

  • Mettre en gras les mots importants
  • Insérer des liens internes
  • Insérer des liens externes
  • Rédiger une méta description efficace
  • Utiliser les tags et catégories
  • Personnaliser le Perma lien

Il existe énormément d’optimisations pour vraiment transformer un simple article, en machine à convertir, vous trouverez la liste exhaustive dans l'onglet formations.

Devenir rédacteur web ou chroniqueur dans un journal

Devenir rédacteur ou chroniqueur dans un journal est un métier qui fait rêver beaucoup de personnes, souvent parce que ce type de travail est réalisé par des passionnés. Le seul point noir est que, comme tout travail, vous subissez les horaires de travail, le patron et le salaire qui a beaucoup de mal à évoluer.

C’est généralement pourquoi beaucoup de journaliste web s’oriente vers le web et rejoignent, en freelance, des sites en rapport avec le journalisme.

Vous connaissez certainement ces sites, il s’agit des sites de buzz ou d’actualités. Les articles à rédiger sont généralement courts, mais doivent être percutants, avec ce que l’on appel dans le jargon « des titres clics à p*** ».

Ceci fait référence au fait que les titres sont généralement choquants ou très accrocheurs, pour au final tomber sur un contenu qui n’est pas réellement intéressant.

Evolution du redacteur web : redacteur en chef

Etre redacteur en chef implique de pouvoir gérer une équipe de rédacteurs, tout en surveillant que la ligne éditoriale du média soit suivie. Il a généralement plusieurs années d’expérience et est rodé à toutes les techniques du métier de rédacteur.

Lorsque l’on parle de rédacteur online, ou rédacteur web en chef, il s’agit généralement d’un ancien rédacteur qui a été promu par le gestionnaire du site ou du blog. Ses taches sont beaucoup plus diversifiées que le rédac chef d’un journal, tout simplement parce qu’il peut être amené à toucher à beaucoup de médias.

Les missions du rédacteur en chef sur Internet

devenir rédacteur web - rédiger sur internet

Quelques exemples de taches qui peuvent lui être confiées :

  • Veillez à la publication des articles
  • Correction des articles
  • Optimisation des articles
  • Créer une stratégie éditoriale
  • Communiquer sur les réseaux sociaux
  • Trouver des partenariats avec d’autres blogs

Etc…

Comment devenir redacteur en chef sur le net ?

Cela peut paraitre difficile, car généralement cela est une évolution, mais tout partira de votre profil, c’est pourquoi il est très important d’avoir une page à montrer à ses clients, avec les avis de ses précédents clients.

D’une part, cela va rassurer votre prospect, mais cela va également vous permettre de décrocher plus facilement des contrats et des entretiens via Skype.

C’est généralement lors de ces vidéo conférences sur Skype, que vous allez pouvoir démontrer vos capacités, ainsi que votre expérience en tant que rédacteur web. Un client qui se rend compte de vos capacités, de la valeur ajoutée que vous pouvez lui apporter, va alors vous proposer plus de missions.

Vous n’allez plus simplement devenir rédacteur web, mais vous allez également gérer les parties stratégiques, comme la recherche des mots clés, la création d’un cocon sémantique, ou encore la stratégie éditoriale ainsi que le calendrier éditorial.

A ce moment, vous deviendrez rédacteur en chef. Si le site dispose de plusieurs rédacteurs, il se peut que vous soyez missionné pour déléguer les rédactions, afin de vous focaliser uniquement sur la partie technique et stratégique.

Salaire d’un rédacteur et salaire d’un rédacteur web

Combien gagne un rédacteur ?

En règle générale, un rédacteur va toucher aux alentours des 1500 € BRUT. En fonction de là ou vous vivez cela peut être correct. Le problème étant, comme dans beaucoup de métier, que l’évolution est souvent difficile.

Pas d’opportunité, peu d’augmentation ou de considération, le fait d’être rédacteur dans un bureau vous plonge dans la même routine que tous les autres métiers et, de ce fait, vous plonge également dans les mêmes problèmes : burn out, fatigue etc…

devenir rédacteur web - salaire d'un rédacteur sur internet

Combien gagne un rédacteur web ou une rédactrice web ?

Travailler sur Internet, que vous travaillez à domicile ou en voyageant, vous plonge dans un monde totalement différent. En effet, vous allez pouvoir fixer vos propres règles, que cela soit en termes de tarif, de charge de travail ou encore de type de travail.

Voici la liste des avantages à devenir rédacteur web ou rédactrice web :

  • Pas de limite de salaire : vous fixez votre tarif, vous pouvez donc très bien gagner votre vie (Plus de 2000 € sans souci)
  • Un travail à domicile : Pas besoin d’utiliser d’essence ou de payer le train, bus pour aller travailler. Il vous suffit de vous connecter et d’écrire vos articles !
  • Vous gérez votre temps : Que vous souhaitiez simplement arrondir vos fins de mois, ou que vous souhaitiez devenir rédacteur web à temps complet, vous choisissez votre emploi du temps !
  • Pas de patron : certainement le point le plus intéressant, vous êtes votre propre patron, personne pour vous dire ce que vous devez faire, ni comment vous devez le faire, la liberté totale !
  • La liberté géographique : Vous pouvez travailler de là ou vous le souhaitez. Que vous soyez en France ou à l’autre bout du monde, tant que vous avez une connexion Internet, vous pouvez travailler !

Devenir rédacteur web : la meilleure plateforme pour être rédacteur web freelance

Comment travailler sur le net lorsque l’on est rédacteur ?

Vous souhaitez vous lancer comme redacteur web freelance, mais vous ne savez pas par où commencer ? Cela est normal et généralement on va avoir tendance à regarder du côté des petites annonces en ligne, pour voir quelle entreprise recherche un web rédacteur.

Si vous souhaitez réellement gagner votre vie en travaillant en ligne comme rédacteur, vous allez devoir vous orienter vers des plateformes spécifiques pour freelance. Si vous êtes prêt pour devenir web rédacteur, jetez un oeil du coté de ces plateformes :

Quelle plateforme choisir pour travailler en ligne et devenir rédacteur web ?

Upwork +

la plateforme

Les personnes qui me suivent depuis un petit moment savent que je travaille sur cette plateforme et, pour moi, il s’agit de la plateforme la plus intéressante pour devenir rédacteur web, que ce soit pour arrondir ses fins de mois, ou pour vivre de son travail (comme je le fais).

Le gros avantage de cette plateforme réside dans son nombre d’annonces. Chaque jour, énormément d’annonces sont publiées sur Upwork, venant de clients du monde entier. Vous avez donc un choix très large et beaucoup de possibilités pour décrocher un contrat.

La prise en main

Upwork est un site américain, il est donc nécessaire de parler anglais pour travailler sur cette plateforme, ou du moins, cela vous avantagera énormément. On considèrera donc que c’est le point faible de ce site, le fait que vous n’ayez pas une traduction française, même s’il reste assez simple de s’y retrouver.

Le paiement sur Upwork

Pour travailler sur cette plateforme depuis plusieurs années, je peux vous dire que le paiement est absolument sécurisé, lorsque les fonds sont disponibles, vous pouvez faire un virement sur votre compte Paypal en quelques secondes, ou sur votre compte bancaire en quelques jours.

Le système « escrow » que cette plateforme freelance propose est vraiment très efficace et vous garantit une sécurité maximale avec vos clients, pas de mauvaises surprises, si l’un d’eux décide de ne pas vous payer.

Le nombre de contrats sur Upwork

LE gros point fort d’Upwork est le fait que vous avez la possibilité de chercher le contrat que vous souhaitez, parmi énormément de contrats présents, chaque minute de nouveaux contrats apparaissent. Pour vous donner un exemple, chaque jour un client me démarche pour un projet ciblé dans mon domaine (la rédaction SEO).

La rentabilité

Comme sur beaucoup de plateformes pour freelance, les tarifs varient du tout au tout et, d’une manière générale, ce sera votre expérience et votre profil qui vous permettront de mettre un prix plus ou moins élevé, sachant que certaines stratégies vous permettent de le gonfler un peu.

Pas besoin d’avoir une entreprise !

Si vous ne le savez pas encore, si vous souhaitez travailler sur Internet comme Freelancer, vous devez obligatoirement avoir une société, vous pouvez très bien avoir une auto entreprise pour commencer. Néanmoins, avec Upwork, il ne vous sera jamais demandé d’en avoir une, ce qui n’est pas le cas des plateformes pour freelance en France.

Vous pouvez donc « tester » votre rentabilité, avant de voir si oui ou non vous souhaitez vous lancer dans ce métier et devenir rédacteur web à temps plein, libre à vous de déclarer ou non vos revenus (vous y êtes normalement obligé).

Hopwork +

Seconde plateforme pour ceux qui souhaitent devenir rédacteur web en freelance, Hopwork. Pour décrire au mieux cette plateforme, on pourrait dire qu’il s’agit de l’Upwork français. Basé sur le même principe, ce site vous permettra de trouver des contrats pour travailler en ligne.

La plateforme

Hopwork est une plateforme très agréable, le design est sympathique et le site est vraiment très clair. Il vous propose de choisir un tarif à la journée, alors que les autres plateformes auront tendance à vous proposer un tarif à l’heure. Ceci ne vous apportera rien en plus, je pense même qu’afficher le tarif journalier à certainement plus tendance à freiner le recrutement, mais ce n’est que mon avis de Freelancer 😉

La prise en main

Simple, la prise en main de cette plateforme ne vous demandera pas beaucoup d’efforts, le site étant en français. N’importe qui pourra donc l’aborder sans le moindre problème. Vous pouvez également vous inscrire directement avec votre compte Google par exemple, ce qui vous fera gagner un peu de temps.

Le paiement sur Hopwork

Egalement sécurisé, le paiement sur cette plateforme ne sera pas un problème. En quelques jours vous recevrez votre paiement sur votre compte entreprise ou compte personnel (sachant que vous devez tout de même avoir une entreprise.)

Le nombre de contrats sur Hopwork

Voici l’un des premiers problèmes concernant cette plateforme. Le nombre de contrats est beaucoup trop faible, en comparaison au nombre de Freelancers. Bien sûr, j’entends déjà dire que « les meilleurs seront toujours recrutés », mais qu’en est-il de ceux qui débarquent ?

Vous vous retrouvez donc avec un nombre d’opportunités qui est assez restreint et qui vous met en concurrence directe avec des profils très expérimentés.

La rentabilité

Si vous avez d’excellentes références dans votre domaine, de bons diplômes pour booster votre ascension, alors votre rentabilité pourrait être intéressante, néanmoins, je pense que cette plateforme est assez fermée.

Obligation d’avoir une entreprise avec Hopwork

Si avec Upwork vous pouvez travailler et être payé sans prouver que vous avez une entreprise, avec Hopwork cela et totalement impossible. Dans votre profil, il vous sera demandé de remplir tous les champs concernant votre entreprise, numéro de SIRET, numéro de TVA etc…

Cette plateforme sera donc réservée à des professionnels déjà en place.

Freelance +

Une autre plateforme ou se retrouvent Freelancers et clients, qui regroupe un nombre de Freelancers assez léger.

La plateforme

La première chose qui m’est venue à l’esprit lorsque j’ai découvert cette plateforme fut que celle-ci ressemblait énormément à des « templates » pré faits. Pour ceux qui ne savent pas vraiment ce que c’est, il s’agit de modèles de sites prêts à l’emploi, ou vous ne modifier que les textes.

Pour ceux qui s’y rendront, vous pourrez admirer la fameuse photo de la femme qui sourit, que l’on retrouve sur les sites qui proposent une assistance en direct.

La prise en main

Assez simple, le site est en français et l’inscription est vraiment très simple. On ne vous demande que les informations de base, puis vous pouvez directement commencer à rechercher des contrats, également appelés missions.

La surprise arrive au moment de rechercher un contrat. En effet, même si le site est en français, n’espérez pas trouver des missions en français. Peu importe l’intitulé de votre métier, rédacteur, traducteur, transcripteur, développeur etc… Vous allez avoir beaucoup de mal à trouver un job, sauf si vous tapez le même en anglais.

Là, vous vous rendrez vite compte que ce site ne regroupe, quasiment, que des contrats en anglais. Le fait que le site soit en français n’est donc qu’une traduction, ce qui est assez ennuyeux si vous ne parlez pas un mot d’anglais.

Le paiement sur Freelance

Cette plateforme utilise un moyen vraiment différent des autres plateformes, le règlement se fait entre vous et le client. Cela signifie que vous pouvez utiliser le moyen de paiement de votre choix, Paypal, compte à compte, WesterUnion etc…

Comme vous l’imaginez bien, au niveau de la sécurité, on est très loin des plateformes précédentes. Si le client refuse de vous payer, vous n’aurez donc aucun recours possible, attention à ce que vous faites !

Le nombre de contrats sur Freelance

Vous vous rendrez vite compte qu’il n’y a pas beaucoup de contrats sur cette plateforme, même si celle-ci regroupe des clients du monde entier, à titre d’exemple, lorsque j’ai tapé « Writer », qui est un terme assez vague et généralement très recherché, je n’ai trouvé que 4 contrats, autant dire absolument rien.

Pour moi il s’agit d’une perte de temps, si vous espérez gagner votre vie sur cette plateforme, vous allez passer plus de temps à rafraichir la page pour actualiser, qu’à travailler.

La rentabilité sur Freelance

La rentabilité sur une plateforme de freelances repose beaucoup sur le nombre de contrats. A l’évidence, plus vous allez obtenir de contrats, plus vous allez vous faire une réputation et plus celle-ci sera développée, plus vous vos prix augmenteront.

Gros problème dans le cas de Freelance.com, il n’y a pas beaucoup de contrats, la rentabilité est donc très faible, ne comptez pas sur ce site si vous souhaitez devenir rédacteur web.

Pas besoin d’entreprise avec Freelance

Seul avantage avec cette plateforme, vous n’avez pas besoin d’avoir une société pour travailler. Néanmoins, comme nous l’avons vu un peu plus haut, il n’y a aucune sécurité sur les paiements, faites donc très attention si vous décidez de vous lancer sur cette plateforme.

Codeur +

Une plateforme assez connue chez les francophones, qui regroupe un nombre de contrats correct.

La plateforme

Très ergonomique, simple à utiliser et en français, les néophytes pourront s’y retrouver sans le moindre problème. En quelques minutes vous serez inscrit et pourrez commencer à chercher un contrat. Ce site est également très rapide, ce qui est très intéressant lorsque vous souhaitez jongler entre différents onglets.

La prise en main

Comme je vous l’ai dévoilé dans le paragraphe précédent, la prise en main est vraiment très simple, tout le monde devrait pouvoir utiliser cette plateforme de manière très aisée. Les couleurs sont assez claires, rendant ce site très agréable, un plus de ce côté-là.

Le paiement sur Codeur

Codeur utilise le même système que le site Freelance, vous pouvez donc choisir le moyen de paiement qui vous plait, et le proposer à votre client. Bien entendu, cela signifie également que celui-ci n’est pas sécurisé, vous devrez donc avoir confiance en la personne avec qui vous allez travailler.

Le nombre de contrats sur Codeur

Comme beaucoup de sites français, le nombre de contrats n’est pas forcément élevé, mais il y en a régulièrement. Le problème reste que moins il y a de contrats, plus il est difficile de se faire une réputation sur la plateforme.

La rentabilité

Nous arrivons au gros problème de codeur. Alors que toutes les autres plateformes pour Freelancer sont gratuites, Codeur est, quant à lui, payant. Si vous souhaitez pouvoir postuler à une offre, il vous faudra débourser, au minimum, 29 Hors Taxes, vous avez bien lu, vous ne pourrez pas postuler à une offre si vous ne prenez pas cet abonnement.

Sachant que celui-ci vous limitera tout de même à 80 offres et qu’il vous faudra, si vous souhaitez postuler à plus d’offres, prendre un abonnement qui vous coutera plus cher, à 49 € Hors Taxes. Si vous ajoutez à cela le nombre d’offres qui n’est pas non plus énorme, vous arrivez à une rentabilité peu intéressante, sauf si vous faites partie des meilleurs.

Pas d’obligation d’avoir une entreprise avec Codeur

Vu que le paiement est à convenir avec votre client, Codeur ne vous imposera pas d’avoir une société, du moins cette plateforme ne vous demandera pas les informations relatives à celle-ci.

Freelancer Worker +

Ce site pour Freelancer se démarque un peu de ceux présentés au-dessus, mais n’est pas forcément meilleur, voyez plutôt.

La plateforme

FreelancerWorker se présente plus ou moins de la même manière que les plateformes précédentes. Vous devez vous inscrire pour pouvoir rechercher un contrat, puis confirmer votre inscription avec le lien que vous recevez par mail.

La prise en main

Première mauvaise surprise, la prise en main. En effet, ce site pour freelances est certainement celui qui a la prise en main la plus ennuyeuse. Pour ceux qui ne parlent pas anglais, vous pouvez totalement oublier ce site, celui-ci étant réservé principalement aux anglophones.

Le nombre de détails pour s’inscrire est également un frein à l’utilisation de cette plateforme. Alors que la plupart des autres sites vont vous demander un mot de passe et un login, celle-ci va vous demander votre numéro de téléphone, adresse etc…

Le paiement sur FreelancerWorker

Le paiement sur ce site est sécurisé, utilisant la même méthode qu’Upwork, cette plateforme va demander au client de déposer les fonds sur le site, puis une fois le travail réalisé, le Freelancer pourra demander le paiement de son travail, qui sera validé par le client.

Le nombre de contrats sur FreelancerWorker

Ridicule. Je souhaitais écrire un paragraphe entier pour décrire à quel point ce site était une blague, mais je pense que le mot « ridicule » décrit parfaitement le nombre de contrats que vous pouvez trouver sur le site FreelancerWorker.

Je tiens à préciser que j’ai fait des recherches en français et en anglais sur des termes très généralistes, afin de voir le potentiel de cette plateforme. Lorsque j’ai vu que sur le terme « Writer », ce site ne retournait que 2 offres (dont l’une qui est en réalité un Freelancer qui s’est trompé de catégorie), j’ai directement catalogué cette plateforme au rang des blagues.

La rentabilité de FreelancerWorker

Vous l’aurez deviné, ce n’est pas sur cette plateforme que vous allez gagner de l’argent, que ce soit pour arrondir vos fins de mois, ou pour gagner votre vie.

Pas d’obligation d’avoir une société

A l’évidence, même si FreelancerWorker vous l’imposiez, vous ne risqueriez pas de devoir déclarer beaucoup.

Humaniance +

Autre plateforme française, Humaniance met en relation des clients et des Freelancers dans divers domaines.

La plateforme

Explicite et très simple à comprendre, vous allez pouvoir vous inscrire pour avoir accès aux offres qui vous intéressent.

La prise en main

Toute personne parlant français ne devrait pas rencontrer de problème pour s’inscrire sur Humaniance, celle-ci est bien présentée et à l’avantage d’afficher un site très clair.

Le paiement sur Humaniance

Il faut savoir qu’Humaniance est une plateforme de mise en relation, cela signifie que vous n’allez pas passer directement par ce site pour travailler, mais vous allez vous y inscrire pour trouver du travail, puis libre au client de vous proposer un mode de paiement.

Vous n’aurez donc aucunement affaire à cette plateforme pour créer un contrat ou payer et, généralement, vous aurez des contrats qui vous demanderont de vous déplacer physiquement pour aller travailler sur site, un point important à considérer si vous ne recherchez que du travail en ligne.

Le nombre de contrats sur Humaniance

Lorsqu’une plateforme regroupant des freelances se présente, vous pouvez souvent voir sur la page d’accueil, que celle-ci regroupe des milliers de contrats, malheureusement pour Humaniance, on devra parler de dizaines de contrats.

A l’heure où j’écris cet article, il y a 130 contrats, toutes catégories confondues, nous sommes donc loin de la plateforme qui propose du travail à foison.

La rentabilité

Nous l’avons vu plus haut, si vous n’avez pas la possibilité de postuler à beaucoup de contrats, vous aurez du mal à optimiser votre rentabilité, surtout si, en plus, vous devez vous déplacer.

Obligation d’avoir une société

Puisque beaucoup de contrats vous obligent à vous déplacer en entreprise ET à signer un contrat pour réaliser la mission, vous devrez donc avoir une entreprise déclarée en France, je précise en France car beaucoup de Freelancer souhaitent travailler tout en voyageant.

Trouve moi un freelance +

Voilà un site qui sait comment optimiser son référencement dans les moteurs de recherche. Trouvemoiunfreelance est, comme son nom l’indique, un site qui permet aux recruteurs / clients, de trouver un Freelancer.

La plateforme

Réalisée avec gout, vous serez rapidement charmé par le design de cette plateforme, ergonomique et avec un marketing très efficace, vous serez certainement tenté de vous y inscrire.

La prise en main

Simple, la prise en main sur le site trouvemoiunfreelance ne devrait poser de problème pour personne. Cette plateforme est en français et est destinée au public français, vous n’aurez donc pas besoin de parler une autre langue pour chercher des contrats

Le paiement sur trouvemoiunfreelance

Le paiement se fera entre vous et le client, vous devrez donc établir un devis et attendre que votre client vous le signe avant de commencer le travail, sachant que si celui-ci décide de ne pas payer, vous devrez engager une procédure en justice, pour faire simple, le paiement n’est pas garanti sur cette plateforme.

Le nombre de contrats sur trouvemoiunfreelance

Ne nous le cachons pas, ce n’est pas sur ce site que vous allez faire de l’argent, déjà d’une part parce qu’il vous faudra obligatoirement une société en France, puis aussi parce que le nombre de contrats est beaucoup trop faible.

La rentabilité

Vous pourrez y passer le temps que vous souhaitez, la rentabilité sur cette plateforme restera faible, le nombre de d’opportunités étant simplement inexistant.

Obligation d’avoir une société

Vous devrez établir des devis pour pouvoir travailler sur ce site, vous devrez donc avoir une entreprise déclarée sur le sol français. Vous ne pourrez donc pas tester ou travailler d’un autre pays.

Rédacteur +

A première vue, cette plateforme pourrait sembler idéale lorsque l’on est rédacteur web, mais qu’en est-il vraiment ?

La plateforme

La plateforme est vraiment très claire, vous verrez qu’il n’y a aucune difficulté à s’inscrire sur celle-ci, ou à naviguer sur ce site.

La prise en main

Les couleurs très agréables et le boutons très visibles vous permettront de prendre en main cette plateforme de manière très simple, même les néophytes pourront s’y retrouver sans problème.

Le paiement

Les paiements sur cette plateforme sont sécurisés, mais le gros problème est la commission que prend le site : 30%. Ce qui est énorme en comparaison à toutes les autres plateformes que vous trouverez sur le net.

Autre point noir, vous devez attendre d’avoir au moins 30€ Hors Taxes sur votre compte pour pouvoir retirer de l’argent.

Le nombre de contrats

Il s’agit là du gros point faible de cette plateforme, en moyenne, vous allez y trouver 6 ou 7 contrats actifs, car les autres sont soient déjà attribués à d’autres rédacteurs, soient terminés.

6 ou 7 contrats est vraiment très peu, surtout lorsque l’on voit le nombre de freelances sur ce site.

La rentabilité

Je ne pense pas que l’on puisse vivre grâce à cette plateforme, les contrats ne sont jamais très bien payés (30 ou 50€), il n’y en a pas beaucoup et ce site prend 30%. A mettre aux oubliettes donc.

Obligation d’avoir une société

Autre point noir, si vous souhaitez arrondir vos fins de mois et attendre de gagner une certaine somme, avant de créer votre auto entreprise, vous ne pourrez pas, car cette plateforme demande obligatoirement un numéro de SIRET.

[optin-cat id="330"]