Devenir relectrice correctrice : le guide pour travailler de chez vous !

Devenir relectrice correctrice - correction d'article

De plus en plus d’internautes souhaitent se spécialiser en tant que correctrice. En quoi consiste réellement ce métier ? Comment exercer et où trouver ses clients ? Si vous vous posez ces questions, cet article est fait pour vous ! Retrouvez ici même un résumé complet de tout ce que vous devez savoir sur le métier de relectrice correctrice.

Relectrice correctrice : en quoi ça consiste ?

Vous connaissez certainement le métier de rédactrice, mais quelles différences sont notables avec l’activité de relectrice correctrice ?

Une lectrice correctrice sera en charge de finaliser un texte en s’assurant qu’aucune faute de frappe, de grammaire, de conjugaison, d’orthographe ou de syntaxe n’est présente sur le document. Une relectrice correctrice aura donc la responsabilité de proposer un contenu publié sur différents formats (papier, web…). Une aisance dans la langue utilisée est indispensable pour pouvoir exercer. Son rôle ne sera donc pas de construire et d’apporter des idées aux éléments textuels.

A la différence des rédactrices, une lectrice correctrice sera, très généralement, partenaire de ses clients. En effet, afin d’éviter une énième relecture, une relation de confiance totale est indispensable pour ne pas publier de textes erronés. Une certaine stabilité professionnelle est donc souvent vérifiée chez ces relectrices correctrices.

Pour pouvoir exercer, il est intéressant de disposer de diplômes (licence de langue, par exemple). Mais il est également possible de devenir lectrice correctrice en partant de zéro. Dans ce cas, il sera un plus difficile d’installer cette relation de confiance dans un premier temps.

Il est tout à fait possible, pour cette activité, d’utiliser de précieux outils disponibles sur supports physiques ou même sur le web. Dans le deuxième cas, de nombreux sites (comme Scribens) deviendront tout simplement indispensables pour proposer une parfaite qualité de travail.

Avec cette responsabilité de relectrice correctrice, les tarifs horaires sont généralement égaux ou plus élevés que ceux que nous pourrions constater chez les rédactrices.

Dans la majorité des cas, une correctrice travaillera à son propre compte et sera reconnue comme prestataire de services. Il sera alors indispensable de se doter d’une identité légale. Pour cela, vous devrez créer votre entreprise en fonction de vos objectifs et attentes.

Si cette étape vous effraie, sachez que l’auto entreprise (ou micro entreprise) est un statut simplifié accessible aux néophytes de l’entrepreneuriat. Malgré un revenu maximal annuel limité à 2 000 euros net par mois (sauf revendeurs), ainsi qu’une perte de la TVA en cas d’approvisionnement, le statut d’auto entreprise reste un excellent choix pour lancer rapidement son activité. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur l’autoentrepneur.fr. Vous pourrez directement y créer votre entreprise en quelques minutes !

Devenir rédacteur web et gagner entre 2000€ et 6000€ par mois

Comment devenir relectrice correctrice ?

Devenir relectrice correctrice - correction d'article

Intéressons-nous, dans un premier temps, aux formations et diplômes qu’une correctrice peut obtenir pendant sa scolarité, mais aussi à n’importe quel âge.

Formation correctrice : ou chercher ?

Dans le cas le plus courant, une correctrice détiendra un baccalauréat L (littéraire) et se dirigera vers une licence de langue. Si toutefois, vous n’avez pas suivi ce parcours d’études, il vous est toujours possible de devenir candidat libre après avoir suivi un programme défini.

Le CNED, la solution d’études à distance

Vous êtes déjà salariée et vos horaires ne sont pas compatibles avec l’ouverture et la fermeture des écoles ou universités ? Ou vous résidez dans un village où il est difficile de trouver un centre d’études adéquat ? Pas de panique ! Grâce à internet (et la Poste), vous pouvez suivre des cours particuliers directement depuis un organisme spécialisé : le CNED.

Comment ça marche ? Il vous suffit de vous rendre directement sur le site du CNED et de sélectionner le domaine d’études qui vous intéresse. Suite à cela, un programme sur plusieurs semaines (ou mois) vous sera alors proposé. Le tarif sera adapté au type de formation souhaitée. Il vous sera alors possible de suivre des cours, puis de participer à un examen en tant que candidat libre.

Reprendre ses études depuis un lycée ou une université

Peu importe votre âge si vous êtes déterminée. Si vous êtes dans ce cas, renseignez-vous auprès d’une école qui dispense des cours adaptés à vos besoins. Il sera également possible de passer l’examen en tant que candidat libre.

Sur le terrain

Vous n’avez pas de diplôme et vous ne souhaitez pas suivre de formation ? Tout est possible ! Comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez lancer votre carrière sur le web en commençant directement vos premières missions de relectrice correctrice. Toutefois, n’espérez pas trouver vos premiers contrats avec facilité.

En effet, il sera difficile, dans un premier temps, de proposer vos services en tant que correctrice sans aucune expérience. Pour y parvenir, préférez des contrats sans vous attarder sur le tarif prévu. Ainsi, votre objectif ne sera pas de vous enrichir, mais de vous construire une expérience attirante pour vos prochains clients.

Sans aucune compétence « officielle », il sera difficile d’installer une relation de confiance. Avec une vitrine virtuelle ou des commentaires valorisants, vous n’aurez aucun mal à additionner les missions et augmenter progressivement votre tarif horaire.

Pour résumer, l’atout le plus important pour réussir à construire une carrière de relectrice correctrice sera :

  • Proposez une parfaite qualité de travail afin de ne jamais décevoir.
  • Acceptez toutes les missions que vous pourriez valider auprès des clients intéressés.

Correctrice : emploi

Devenir relectrice correctrice - corriger des documents

Vous désirez devenir correctrice, mais vous ne savez pas où trouver vos premiers contrats ?

Correctrice à domicile via les plateformes de freelance

Tout comme les métiers de rédacteur, traducteur et tant d’autres, l’activité de relectrice correctrice est de plus en plus prisée sur les plateformes de freelance dédiées. Nous prendrons ici l’exemple d’upwork, l’un des leaders sur ce type de services.

Upwork, comment ça marche ?

Upwork est une plateforme spécialisée dans le travail sur le web, directement accessible depuis le site officiel ou sur l’application smartphone (disponible sur Android et Appstore). Pour profiter des outils mis à disposition, une simple inscription sera nécessaire. Après ces quelques minutes où vous rentrerez toutes les informations demandées, vous aurez accès à votre espace personnel.

GRATUIT : Tutoriel Upwork

Un espace personnel sur Upwork ?

Cet espace personnel est d’une importance cruciale pour espérer récolter vos premières missions. En effet, cet espace fera office de vitrine virtuelle pour vos prochains clients. Ceux-ci pourront consulter votre CV, vos compétences, les divers tests internes à Upwork réalisés et surtout les commentaires laissés lors de vos dernières collaborations.

Comment trouver des annonces sur Upwork ?

Upwork fonctionne comme n’importe quel autre site : une barre de recherche où vous pourrez proposer vos mots clés ainsi que des critères de sélection définis vous donneront accès à des milliers d’annonces mises à jour quotidiennement.

Suite à cela, vous serez en contact avec le client afin de proposer votre tarif horaire. Après confirmation puis livraison du travail réalisé par voie électronique, une gestion des fonds sera assurée directement sur la plateforme (contre quelques frais liés au service).

La plateforme est sécurisée ?

Un autre atout majeur de ce type de plateforme est sans doute la sécurité de vos transferts d’argent et de gestion de litiges. Inutile donc de penser aux scénarios compliqués ; un service hotline est à votre écoute pour résoudre tout problème (bien qu’ils ne sont que très rares).

Upwork est anglais, quelle alternative ?

Si l’anglais est un point faible pour vous, Upwork peut vous poser quelques problèmes pendant son utilisation. Néanmoins, vous pouvez retrouver d’autres plateformes du même type en version française. C’est le cas, par exemple, d’Hopwork.fr, un excellent site simplifié au service des travailleurs sur le web. Une simple barre de recherche (semblable à celle de Google) vous aidera à retrouver les annonces les plus alléchantes.

Correctrice de texte pour des étudiants ou sites

Si l’idée d’utiliser une plateforme dédiée ne vous a pas convaincu, sachez que de nombreuses autres possibilités sont également accessibles.

Le domaine scolaire est d’ailleurs très intéressant si vous voulez devenir correctrice. Pourquoi cela ? Avec un nombre conséquent d’étudiants ou d’élèves face à trop peu de personnel dans l’enseignement, certains professeurs se voient régulièrement obligés de déléguer une partie de leur travail.

N’ayez crainte, il ne s’agira pas ici d’expliquer des règles mathématiques compliquées, mais bel et bien de corriger des rédactions ou autres devoirs réalisés en grand nombre. Pour cela, mettez-vous en relation avec les écoles des environs où, pourquoi pas, directement avec les professeurs.

Toujours dans une démarche spontanée de recherche de missions, pourquoi ne pas proposer vos services aux blogueurs (ou détenteur de sites web) ? Essayez de parcourir quelques adresses sur internet et visualisez la qualité des éléments textuels.

Vous avez remarqué quelques fautes de français quelque part ? Un mail contenant votre présentation, votre CV et lettre de motivation seront les bienvenus. Vantez, par la même occasion, l’impact d’une parfaite rédaction d’éléments textuels afin de conserver une image professionnelle ; rappelez que ce point est indispensable pour optimiser la popularité de l’adresse concernée.

Devenir relectrice correctrice : quelle conclusion ?

Choisir le métier de correctrice est un excellent choix. En effet, avec de nombreux clients potentiels, une relectrice correctrice motivée pourra aisément vivre de son activité. Un diplôme sera nécessaire pour espérer décrocher des contrats dans le milieu scolaire. Les non-diplômés ne seront pas oubliés grâce aux plateformes dédiées. A vous maintenant de vous lancer et de construire votre expérience !

[grwebform url="https://app.getresponse.com/view_webform_v2.js?u=STdBh&webforms_id=11257701" css="on" center="off" center_margin="200"/]