Redacteur web freelance 

Devenir rédacteur freelance : plateformes, salaires, stratégies

Formation pour devenir rédacteur web ▹

Il existe deux façons de devenir rédacteur web, soit on postule auprès d’une société pour travailler en local dans la production de contenus, soit on crée sa propre entreprise et on devient rédacteur web freelance. Pour ceux qui apprécient la liberté et le challenge, la deuxième option s’avère alors la plus intéressante. Toutefois, pour devenir redacteur web freelance et trouver ses propres clients, il faut avant tout trouver la bonne plateforme.

Upwork : plateforme pour rédacteur web freelance

Upwork est la plateforme de référence pour un rédacteur web freelance, un concepteur rédacteur, un consultant SEO, consultant webmarketing etc...bref, pour tous les travailleurs indépendants. Il s’agit d’un portail international, accessible depuis les 4 coins du monde, sur lequel on peut trouver des missions en quelques clics.

Une plateforme gratuite pour un emploi de rédacteur

L’un des premiers avantages offerts par Upwork, c’est sa gratuité. L’accès à la plateforme est, en effet, entièrement libre. Il suffit de se rendre sur Upwork.com et de remplir un formulaire pour devenir membre.

Contrairement à certains sites freelances qui exigent des paiements mensuels, Upwork n’applique pas non plus de système d’abonnement. L’ensemble des services proposés sont accessibles aux membres du portail, sans obligation d’engagement, ni autres conditions complexes. Des offres premium sont toutefois suggérées aux professionnels dont les besoins sont spécifiques sur le site. Certains recruteurs constituent notamment leur équipe de rédacteurs web freelances sur la plateforme et organisent même des formations, entre autres.

Tout est gratuit pour trouver des missions lorsque l'on est rédacteur web freelance. Upwork se rémunère uniquement par système de commission, dont le taux dépend encore des tarifs convenus entre le freelance et son client.

  • Si le prix se situe en-dessous de 500 $, la commission prélevée par le portail est de 20 % ;
  • 10 % si le tarif appliqué dans le contrat se trouve entre 500,1 $ et 10 000 $ ;
  • 5 % pour les contrats au-dessus de 10 000 $.

L’astuce pour un rédacteur freelance, est d’inclure directement cette commission dans ses tarifs, pour que cela ne soit pas trop lourd. Chaque freelance reste, en effet, libre de fixer ses prix, que ce soit de façon ponctuelle selon la mission, ou par taux horaire.

Il revient à chacun, bien évidemment, de tenir compte de la concurrence, notamment en termes de prix. Pour sa part, Upwork n’exige pas grand-chose.

Envie de devenir rédacteur web ? --> Formation rédacteur web en ligne offerte (1er module)

Travailler en freelance en quelques clics

Autoentrepreneur : trouvez votre mission freelance sur Upwork !

Ceux qui débutent en tant qu’indépendant dans le content marketing, après une reconversion professionnelle avec le régime auto entrepreneur par exemple, ne risquent pas de se perdre sur Upwork. Le télétravail via cette plateforme est en anglais certes, mais la navigation reste très facile. Le site a été conçu pour s’adapter à tous les niveaux de freelancers, et d’ailleurs, les francophones peuvent parfaitement utiliser un outil de traduction.

Ainsi, pour devenir freelance sur Upwork, il faut commencer par remplir le formulaire d’inscription dans l’onglet "Sign Up". Le site demande des informations courantes comme le nom et prénom, l’adresse email, ainsi que le pays de résidence du rédacteur web freelance. Il est également nécessaire de fournir un login et un mot de passe pour pouvoir se connecter sur son compte plus tard.

Avant de valider le formulaire, Upwork demande au futur membre de lire d’abord les conditions générales d’utilisation. Ces dernières incluent, entre autres, les clauses de sécurité, de paiement, ou encore de confidentialité. Une fois le formulaire envoyé, l’inscription est alors terminée. Le freelance peut déjà commencer à compléter son profil et à chercher des clients.

Upwork propose différentes astuces pour faciliter la tâche aux freelances. En dehors des étapes de base, qui consistent à ajouter une description et une photo de profil, on peut ajouter ses études et diplômes, ses parcours professionnels, ainsi que son portfolio. Des tests de niveau sont également disponibles sur le site pour afficher son savoir-faire.

Pour trouver des clients, il suffit alors de cliquer sur une offre et de postuler. La barre de recherche permet de taper des mots clés selon ses critères. Upwork envoie également des suggestions de missions par email.

redacteur freelance - autoentrepreneur
rédacteur web freelance - redacteur freelance

Des milliers de contrats dans la rédaction de contenu pour un consultant freelance

Upwork constitue la plus grande place de marché freelance sur internet. Cette plateforme internationale regroupe désormais les offres anciennement postées sur Odesk et Elance. Plus de 3 millions d’emplois y sont publiés par an, par plus de 5 millions de professionnels.

Plusieurs catégories de missions sont disponibles sur le site, dont des offres régulières en rédaction web. Désormais, la plupart des sociétés recrutent un redacteur web freelance pour :

  • Rédiger du contenu web, gestion de contenu, refonte de site
  • Faire de la réécriture, relecture ou content spinning
  • Créer la ligne éditoriale (contenu éditorial, article de blog)
  • Mettre en place une stratégie de contenu

Le métier de rédacteur web freelancer est donc en plein boom, surtout pour le blogging ou encore pour rédiger des fiches produits.

Certaines missions sont ponctuelles, tandis que d’autres s’étalent sur la durée, selon le cas.

Les offres peuvent être faites par des particuliers comme par de grandes sociétés (pour un blog d'entreprise par exemple). Certaines ne requièrent que peu d’expériences, tandis que d’autres exigent des niveaux avancés avec des notions de marketing de contenu. La plupart du temps, les missions de rédaction s’accompagnent également d’autres possibilités, comme le référencement naturel ou l’intégration sur des sites web. Les langues les plus demandées sont l’anglais et le français, mais des missions de traduction en d’autres langues sont tout aussi possibles.

Un rédacteur web freelance a donc un large choix de missions sur Upwork, qui se targue d’envoyer des propositions régulièrement par email. Si le profil du freelance intéresse un recruteur, celui-ci peut aussi lui envoyer directement une invitation.

Il faut préciser, par ailleurs, que même si des milliers de contrats sont accessibles sur le portail, les rédacteurs en quête de missions y sont tout aussi nombreux. Il est ainsi conseillé de faire une veille régulière pour ne pas rater les opportunités. Des tarifs abordables permettent aussi de signer son premier contrat rapidement.

A l’achèvement de chaque mission, les clients peuvent ensuite donner des feedbacks sur le profil du freelance. Ce qui lui permettra de trouver de nouvelles missions plus facilement en améliorant son e-réputation et, progressivement, de revoir ses tarifs.

Rédacteur freelance : obtenez des paiements sécurisés !

Que vous travailliez par agence web, société de portage salarial, les rédacteurs web freelance qui se trouvent sur Upwork apprécient particulièrement le sérieux de la plateforme. Depuis la recherche de clients jusqu’au paiement, en passant par la rédaction du contrat, tout se fait en toute sécurité sur le portail.

A chaque mission, Upwork se charge de lier les deux parties par un contrat en bonne et due forme, avec les différents termes tels que les tarifs et les délais de livraison, entre autres. Aux termes du contrat, le paiement se fait directement sur le site. Il faut généralement attendre 6 jours pour que les fonds soient disponibles et transférables.

Passé ce délai, le freelance a alors le choix entre 3 méthodes de paiement pour retirer son argent :

  • Soit il opte pour Paypal, qui doit être à son propre nom et qui prend 1 USD par transfert,
  • Soit il utilise la Mastercard de Payoneer, même prix que Paypal,
  • Soit il choisit le virement bancaire direct, qui est gratuit pour les banques américaines, mais coûte cependant 30 USD par transfert pour les autres banques.

Upwork garantit entièrement la sécurité des fonds sur le site et applique différentes mesures pour protéger les comptes des freelances. Toutes les informations enregistrées sur le portail sont, entre autres, sécurisées par un système de cryptage. Avant d’avoir accès aux modalités de paiement, le détenteur du compte doit également répondre à des questions secrètes et, bien évidemment, fournir un mot de passe.

rédacteur web freelance offre d'emploi

Malt : l’alternative française pour devenir rédacteur freelance

Si Upwork est réputé pour son ouverture internationale concernant l'externalisation des tâches, un rédacteur web à domicile freelance peut parfois hésiter à s’inscrire sur ce site en anglais. Au lieu d’utiliser Google Translate, bon nombre d’entre eux préfèrent utiliser directement un portail en français. Et justement, c’est l’un des premiers atouts de Malt, l'ancien Hopwork.

Plus de 23 000 entreprises utilisent déjà Malt pour recruter, et apparemment, la plupart d’entre elles sont satisfaites de la plateforme.

Ce portail français qui siège à Paris se targue, en effet, de mettre l’accent sur la qualité plutôt que sur la quantité. Il se veut être une véritable plateforme humaine, dont la proximité entre professionnels constitue l’un des principaux avantages.

Un rédacteur web débutant n’aura pas de mal à trouver des missions sur ce site, dont les offres touchent pratiquement tous les domaines d’activité. Les freelances sont catégorisés par région, ainsi que par champ d’intervention.

Dans la section de la rédaction, on retrouve notamment les missions de relations presse, de community management, ou encore de traduction, en dehors de la création de contenu.

Comme sur Upwork, l’inscription sur Malt est entièrement gratuite. Il suffit de cliquer sur l’onglet "S’inscrire" et de remplir le formulaire dédié pour devenir membre du portail. Il est, par ailleurs, possible d’accéder au site directement avec son compte Facebook ou Google +.

Le recrutement sur Hopwork se base surtout sur la réputation et, ainsi, sur les recommandations des autres clients. Pour booster son profil, et donc son image de marque, le freelance peut demander à ses anciens clients et collègues de donner leurs avis sur le site. Les nouveaux clients peuvent alors consulter ces avis directement sur le site et s’y référer.

En fait, ce qui fait la différence avec Malt, c’est son orientation "communauté". Sa localisation en France lui permet notamment d’organiser des sorties entre freelances. Les entreprises bénéficient également de plus de facilité dans la constitution de leur équipe.

Codeur : plateforme payante pour rédacteur web freelance

La troisième plateforme à connaître pour un redacteur web freelance, c’est le site Codeur.com. Bien qu’il soit payant, ce portail constitue une véritable ouverture pour ceux qui recherchent des missions indépendantes.

En fait, comme tous les sites payants, Codeur ne bloque pas en totalité l’accès à ses membres gratuits. Il fonctionne seulement sur des accès limités selon le type d’abonnement choisi.

L’inscription sur le site est effectivement gratuite, mais en tant que membre gratuit, le freelance ne peut pas répondre à des projets. Il dispose d’un profil public dans l’annuaire Codeur, et peut également recevoir des alertes, mais ne peut toutefois pas postuler aux offres de missions disponibles.

Les membres payants, de leur côté, ont le choix entre deux types d’abonnement :

  • Le Pro Classic, qui coûte 29 € HT par mois, leur permet de répondre à 80 projets tous les mois, d’avoir une bonne position dans l’annuaire et d’être avertis à chaque nouveau projet ;
  • Le Pro Max qui, pour 49 € HT mensuel, offre la possibilité de répondre à 160 projets par mois, en plus d’avoir des coordonnées visibles par tous les visiteurs.

La validité de l’abonnement est de 30 jours à partir du moment de paiement. Le redacteur web freelance peut opter pour le renouvellement automatique ou manuel, selon ses besoins. Et quelle que soit l’option choisie, l’abonnement peut être résilié à tout moment.

Si Codeur continue de recruter de nouveaux membres malgré son système d’abonnement, c’est surtout de par le nombre de projets qu’il publie.

Le site compte, en effet, plus de 106 500 projets pour plus ou moins 114 500 freelances seulement. Les chances de décrocher un contrat sont, ainsi, beaucoup plus élevées que sur les sites gratuits parfois trop vastes.

Tous les jours, de nouveaux projets voient le jour sur le site, dont différentes missions de rédaction web. Les membres payants, qui ne sont qu’un millier environ, peuvent alors postuler directement et proposer des devis en ligne. Le client est ensuite libre de comparer les propositions qu’il reçoit et de conclure un contrat.

A noter que, contrairement à Upwork et Malt, Codeur ne prend pas en charge le contrat, mais laisse les deux parties négocier entre elles librement. Il joue surtout le rôle de mise en relation, et prend une commission de 4 % pour chaque contrat conclu.

Toutes les conventions telles que les délais de livraison et les tarifs sont réalisées en dehors du site. A l’achèvement de la mission, le client est toutefois invité à donner un feedback sur le profil du freelance, afin d’améliorer sa performance sur le portail.

Rédacteur web freelance & offre d'emploi : 3 points à soigner

  • Peaufinez votre profil

Devenir rédacteur web freelance implique de travailler sur Internet, que ce soit pour en vivre à temps plein ou pour obtenir un complément de revenus. Le fait est que tout le monde va voir votre profil, il va donc faloir que vous réalisiez un profil qui en jette plein les yeux !

Les points à travailler pour réussir comme rédacteur internet en freelance :

  • Votre photo de profil : elle doit être adaptée au poste que vous visez
  • Le titre de votre profil : il doit être accrocheur
  • Le contenu de votre profil : pensez à aérer votre profil, le détailler avec des listes à puces, ajouter des commentaires d'anciens clients...
  • Les liens : si vous le pouvez, mettez des liens vers votre site internet ou un portfolio.
redacteur internet freelance
  • Soignez stratégique avec les commentaires !

Les commentaires que vont laisser les clients sur votre profil de rédacteur freelance vont déterminer la rapidité et la qualité de vos futures rémunérations. Pour faire simple, si un client met comme commentaire que votre travail est horrible, vous avez peu de chance d'obtenir d'autres contrats et, à contrario, si un client met en commentaire que vous êtes un excellent web rédacteur freelance, alors les autres clients vous contacteront plus facilement.

Une technique très simple pour être certain de ne pas avoir de mauvais commentaires consiste à offrir le premier article si celui-ci ne convient pas à votre client. Vous perdrez peut être du temps, et donc un peu d'argent, mais au final vous y gagnerez car votre profil restera intacte !

rédacteur web formation
  • Utilisez les bons mots clés !

Lorsque l'on parle de mot clé, on pense tout de suite à communication digitale et référencement SEO. Il faut prendre en compte que les plateformes sur lesquelles vous allez postuler ne sont rien d'autre que des moteurs de recherche. En effet, vous tapez un mot clé, et cette plateforme vous donne des résultats associés à ce mot clé.

Pour augmenter la visibilité de votre profil, il va donc falloir que vous utilisiez les bons mots clés, afin d'être le mieux placé lorsqu'un client va rechercher un redacteur web freelance. Mettez vous à la place de votre client et utilisez donc les mots qu'il utilise lorsque vous devrez choisir les "tags" associés à votre profil.

rédacteur freelance tarif

Rédacteur web freelance : salaire

Lorsque l'on devient rédacteur web en freelance, en fonction des plateformes sur lesquelles vous allez décider de travailler, vous allez être confronté à 2 choix :

  • Travailler sur une plateforme de freelance ou vous allez fixer le prix avec le client.
  • Travailler POUR une plateforme de rédaction web ou vous travaillerez à un tarif fixe par mot.
  • Rédacteur freelance : tarif de vos prestations si vous fixez le prix

Si vous souhaitez travailler librement, et réellement gagner votre vie, alors il s'agit de la meilleure méthode. Vous allez ainsi être libre de fixer vos prix comme vous le souhaitez.

Vous avez 2 solutions pour faire un devis, soit vous estimez le nombre d'heures nécessaires, soit vous facturez au nombre de mots. De par mon expérience, je vous recommande fortement d'utiliser le tarif au mot.

En voici les raisons :

  • Plus simple : que ce soit pour vous ou pour le client, le fait de donner un tarif au mot permet de faire des devis plus simplement, et permet également au client d'anticiper le prix pour de futurs rédactions.
  • Une garantie : lorsque l'on rédige, on peut parfois mettre un peu plus de temps que prévu sur un article, et le fait de facturer cette heure supplémentaire ne plait pas forcément au client, car il s'agit d'une mauvaise surprise. Avec le tarif au mot, le client sait combien il paiera, peu importe le temps passé sur le document.
  • Stratégique : lorsque vous dites à un client que vous allez le facturer 60€ pour 1 heure ou deux heures, il peut trouver cela exagéré, alors que si vous lui dîtes que vous facturez 0,06 centimes d'euro le mot pour un texte de 1000 mots, cela passe mieux.

Tarif que vous pouvez appliquer :

Rédacteur freelance débutant : 0,01 à 0,02 centimes du mot (pratique pour obtenir vos premiers clients et démontrer votre capacité rédactionnelle lors d'un projet web.)

Rédacteur freelance confirmé : 0,03 à 0,05 centimes du mot (lorsque vous travaillez sur un blog professionnel par exemple)

Rédacteur freelance expert : 0,06 à + du mot (lorsque vous avez réussi à vous faire connaître)

  • Rédacteur freelance : tarif si vous travaillez pour la plateforme

Travailler pour une plateforme de rédaction lorsque l'on est rédacteur web freelance implique de toujours être payé la même chose, sans pour autant être assuré de toujours avoir des textes à écrire.

Cela peut être "intéressant" en complément d'activité, pour couvrir une période creuse par exemple, mais vous aurez énormément de mal à vivre de cette activité si vous restez sur ce type de plateforme.

A titre d'exemple, les plateformes qui vendent des textes (ceux que vous allez rédiger) facturent, en moyenne, 0,04 centimes du mot. Il s'agit bien de ce qu'elles facturent à leurs clients, pas de ce que vous allez gagner. A cela, vous allez devoir enlever la commission qu'elles vont prendre, et vous retomberez généralement à 0,02 centimes du mot.

Ce type de plateforme est donc à laisser de coté si vous souhaitez vous lancer comme rédacteur web freelance.

Rédacteur web freelance : quelle conclusion ?

Devenir rédacteur web freelance et écrire pour le web est donc un excellent moyen de gagner sa vie lorsque l'on souhaite être indépendant, mais il faut faire attention à la manière dont votre profil sera présenté, ainsi que les plateformes sur lesquelles vous allez travailler.